Nº 62. Cocu à toutes sauces est celui qui cumule en foules toutes les dignités de l'ordre ; il a commencé par être en herbe, après quoi il figure nécessairement dans les sympathiques, les orthodoxes, les ensorcelés, puis les autres espèces risibles par la duperie, conservant toujours la sérénité inaltérable à travers toutes les vicissitudes.

Et pour compléter l'oeuvre, il trouvera, s'il meurt à temps, une cour de Justice qui lui adjugera un posthume un an après sa mort, afin qu'il ne manque pas le dernier grade de l'ordre, qui est celui de cocu des deux mondes [Nº 49].