N° 70. Cocu de miracle est celui dont la femme, après une longue stérilité, rencontre un plus adroit que son mari, et devient enceinte au grand étonnement de tout le monde.

Elle l'attribue à quelque neuvaine, ou voeu à la bonne Vierge, ou bien à quelque voyage aux eaux, où elle aura trouvé des moyens prolifiques de plus d'une espèce.

Entre-temps, chacun vient complimenter le mari sans lui dire tout ce qu'on en pense ; lui, de son côté, hésite comme saint Joseph et ne sait trop s'il faut rire ou se fâcher : « mon soulci ne se peut défaire » ; partant, il est cocu de miracle et son rejeton est enfant de bénédiction.